CLUB1 site web forum documentation

CLUB1.FR

🇬🇧

Réunion 003

Compte rendu

Date de la réunion

Personnes présentes
  • Audrey
  • Etienne
  • Guilhem
  • Leïla
  • Nicolas
  • Vincent

La réunion a commencé par l'annonce de la nouvelle version de W, avec désormais la possibilité de faire des flux RSS ! Cela va permettre de créer un flux RSS pour le journal de bord de CLUB1.

Nous avons ensuite parlé du sujet de la gouvernance, en s'appuyant notamment sur l'article Refonder la gouvernance associative de Pica­soft.

Pour remercier Etienne Le Louët de sa participation au projet en hébergeant des backups, il est proposé de lui faire un compte membre sur le serveur sans qu'il ait à s'aquitter de la participation d'inscription (les fameux 35€ à vie). Ce qui n'a pas créé d'opposition. Donc : Bienvenue Etienne 🎉 !

1 - Forges logicielles

La question épineuse mais passionnante des forges logicielles.

Evocation des enjeux : Github n'est n'est ni libre ni open source, ce qui ne correspond pas tellement aux valeurs que l'on a envie de propager. Pour autant, ce n'est pas non plus un logiciel que l'on a installé et qui "tourne" sur le serveur. À quel point pourrait t'on s'en passer ? Est ce que ça oblige de potentiel·e·s contributeur·rice·s à se faire un compte sur un service non-libre (Github) ? Que gagne t'on en visibilité ?

Pourquoi on utilise Github actuellement ?

  • Fonctionnalisme
  • Visibilité
  • Simplicité
  • Habitude

Quelques pistes :

  • Inconvénient majeur des forges logiciel auto-hébergées : pas de fédération. Work in progress: https://forgefriends.org/
  • Il est facile de déménager le code, mais pas les métadonnés (discussions, issues, etc...). Cela car Git reste indépendant de Github au sens où il est totalement fonctionnel uniquement avec les emails, Github n'est qu'une surcouche confortable.

Question : est-ce qu'on devrait héberger une version cannonique des repo de l'organisation CLUB1 sur le serveur ?
Ces repos seraient un mirror de Github. Pour se préparer à ce que Microsoft nous tire le tapis sous les pates.
Tout le monde a l'air à peu près d'accord là dessus !

2 - Site web de Saint Claude

Abordage de la question d'Alix, concernant le site de Sainte Claude : Est ce que CLUB1 est responsable légalement des contenu des sites web de ses membres ?

C'est la question de frontière entre hébergeurs et éditeurs nous rappelle Leïla.

  • La loi : l'éditeur est responsable de son contenu
  • L'éditeur : doit avoir des mentions légales, disant qui édite et qui héberge

Texte officiel concernant les mentions légales sur un site Web. Même si c'est reservé aux "sites pro", ça peut valoir le coup d'utiliser cette forme officielle pour insister sur la séparation hébergeur/éditeur.

Le manquement à l'une de ces obligations peut être sanctionné jusqu'à un an d'emprisonnement, 75 000 € d'amende pour les personnes physiques et 375 000 € pour les personnes morales.

De plus les mentions-légales du site de CLUB1 explicitent bien qu'elles sont limitées au site https://club1.fr, ce qui devrait clarifier le fait que nous ne sommes pas responsables par défaut des sous-domaines :

Ces mentions légales s'appliquent uniquement au site https://club1.fr.

Une autre piste est la non-indexation par les robots des moteurs de recherche (avec noindex) ou le fait de demander de ne pas suivre un lien (avec nofollow). Cela ne change rien à la légalitée du contenu, mais conditionne le rapport à la publication.

3 - Bibliothèque

On se demande si on peut prêter des eBooks sur la bibliothèque CLUB1 :

Par exemple, Cybestructure a la licence Édition Équitable.

Le lecteur/lectrice a le droit de faire circuler le document édité au sein de son cercle de proximité (y compris élargi à ses amis proches). Toutefois, cette liberté ne permet pas de rompre l’équilibre et l’équité en diffusant massivement ou à des inconnus.

On pourrait par exemple indiquer que l'eBook est prêtable via contact. On évoque alors la notion d'arpentage qui est une méthode de lecture à plusieurs qui facilite / accélère la compréhension d'un texte long / difficile, qui s'inscrit dans l'éducation populaire. Cela donne des idées d'outils numériques, peut être une idée pour un prochain Workshop !

4 - Candidature C.H.A.T.O.N.S.

Où en est-on ? Il est possible d'éditer et de suivre notre avancé grâce à cette page du wiki : Avancée de la candidature CHATONS

Il reste quelques point à fignoler avant qu'on soit bon. Ils ont étés évoqués sur les issues Github de la Doc avec le tag:CGU

La date de début d'analyse de la candidature est le 15 octobre.

5 - Inclusivité : compte membre gratos pour les jeun's

Proposition de clarification du paiment des frais d'inscription CLUB1. Pour l'instant, on était sur un système informel : On laisse les membres payer cette cotisation quant ils ou elles le veulent.

Un paiment obligatoire au bout de 3 ans permettrait aux plus jeunes de se faire un compte en attendant de rassembler la somme, tandis que les plus âgés pourraient prendre leur temps tranquillement. Les plus radins pourraient même profiter gratos d'un hébergement pendant 3 ans.
On imagine un système de rappel par email annuel.

6 - Site Web

Il a été question de modifications du site club1.fr (notamment, où mettre la page annuaire 🤔) :

  • Modifier l'organisation du site (ex : Onglet ressource qui joint bibliothèque, annuaire, calendrier...) afin qu'il n'y ait pas trop d'onglets en haut de page
  • Page membres: problème de resize lié au code de la page. Pour rappel, celui ci est stocké dans un repo sur Github

Validation de l'utilisation de la licence CC-BY-SA sauf contre-indication, et du Copyright © 2018-2022 Membres de CLUB1 pour le contenu du site.

7 - Sous-sous domaines et certificats

Problématique actuelle : club1.fr et ses sous-domaines sont certifiés par 1 seul certificat, mais celui-ci ne couvre pas les sous-sous domaines.

Actuellement, les certificats sont fournis gratuitement par Let's Encrypt. Pour indication, l'équivalent chez Gandi coûte autour de 200€/an. C'est donc compréhensible qu'ils essayent de limiter la charge de leur serveur.

Plusieurs méthodes :

  1. Étendre le certificat : le defaut est que ces sous.sous.domaines seront listés et retrouvables depuis le certificat de CLUB1.
  2. Créer un nouveau certificat par sous.sous.domaines. C'est la solution choisie actuellement.
  3. Convertir un sous.domaine affilié au certificat de CLUB1 en sous.domaine disposant de son propre certificat, lui permettant par la suite de créer une infinitée de sous.sous.domaines bénéficiants de ce certificat.

Comme Nico avait grave vendu le fait de pouvoir créer des sous.sous.domaines à Alix, il s'est senti obligé de corriger rapidement un bug dans les scripts en utilisant la deuxième méthode.

Après de longues reflexions, on trouve que l'option 3 est plus intéressante


Toutes les réunions du Club :