CLUB1.FR

DAV

La grand famille des DAV

Les différents protocoles WebDAV, CardDAV et CalDAV sont maintenant en place sur le serveur et n'attendent plus que de se synchroniser avec vos appareils ! Cette fonction réservée aux membres du club est le premier pas vers le kit d'outils numériques que l'on souhaite proposer aux utilisateurs sans avoir forcément de projet web spécifique.

Mais qu'est ce que c'est ?

Ce sont des protocoles standardisés qui permettent de synchroniser des données entre un serveur et un ou plusieurs appareils. Par exemple: des fichiers, des contacts ou des calendriers...

La définission d'une suite numérique Unix-compatible

La redéfinission des outils numériques est une des problématique que l'on souhaite soulever avec le projet Club1. Elle s'exprime lorsque l'on choisit quel standards rejoindre ou quelles applications installer. Pour cela nous avons dû faire une hiérarchie entre les fonctionnalités, la simplicité d'utilisation et surtout l'intérêt pédagogique des différentes options. Nous avons défini dans un texte théroique le kit d'outils idéal que nous souaiterions offrir aux membres du serveur. Dans cette définition transparait les aspects que nous avons souhaité prioriser:

Le nom Unix Cloud laisse entendre une interpolarité avec le compte utilisateur linux (UNIX) qui est mis à disposition des membres. La sensation que l'on souhaite engendrer est celle d'un ordinateur partagé (physiquement logé quelquepart) et non celle d'un nuage indéfini accentuant l'aspect magique et inconsistant d'internet.

Qu'est ce que ça donne au final

Le standard retenu est donc celui de WebDAV pour Web-based Distributed Authoring and Versioning, décliné en CardDAV pour les contacts et CalDAV pour les calendriers. Plutôt qu'une solution tout en un type NextCloud, cela laisse la possibilité aux utilisateurs de choisir quels clients utiliser au lieu de les enfermer dans une seul interface possible. C'est aussi et surtout la seule solution trouvée qui permet de garder une transparence avec les interfaces de connections plus ancectrales tels que les protocoles FTP ou SSH.

Mais la nécessité d'une interface de type logiciel ou application, bien que cela accroisse la sécurité, risque de réduire certains usages pour les utilisateurs les moins pantouflards. Il manque la possibilitée de se connecter à ses fichiers directement depuis un naviguateur web. Cette fameuse idée de pouvoir accèder à ses fichiers même sans avoir aucun de ses appareils est apparue pour beaucoup avec des outils comme Google Drive. C'est un tournant qui a participé à sortir l'informatique de son corp physique, du hardware et à participé à réduire internet à la simple naviguation sur le web et non à un agrégat multi-protocolaire.