site web forum documentation

CLUB1.FR

🇬🇧

Réunion 004

compte rendu

reunion-004-01.jpg

Date et lieu

Le 15 octobre 2023 à la Cyb­errance.

Personnes présentes :

  • Aqua
  • Audrey
  • Fae
  • Raphaël
  • Melvyn
  • Anais
  • Alix
  • Nicolas
  • Morgane
  • Armand
  • Vincent

C'est la première réunion depuis la création du forum. Et ce n'est pas anodin, car ce dernier a été largement mis à contribution pour la préparation ! Principalement via l'utilisation d'un tag associé, regroupant les sujets que l'on aimerait aborder. L'idée étant de mettre en relation les réflexions et contributions asynchrones avec les temps de prise de décisions synchrones (typiquement les réunions).

C'est aussi la première fois que des protocoles de réunion et un ordre du jour ont été établis. Une note a été produite à ce sujet.

Finalement, parmi la dizaine de sujets de l'ordre du jour, seuls trois de ces sujets ont eu le temps d'être abordés. La réunion étant un moment de rencontre pour les membres, elle a aussi simplement servi à passer du temps ensemble !

Enfin, on remercie Armand et la Cyb­errance pour l'accueil bienveillant, dans un espace riche en plantes vertes et en tisanes !

1 - Inclusivité et légitimité

Fae a parlé du milieu de l’informatique comme peu mixte en terme de genre, généralement associé aux hommes, même si ça change de plus en plus.
Elle s'est souvent retrouvée dans des situations où, malgré une parité, une majorité d’hommes cis occupaient le temps de parole. Les personnes qui se sentent moins à l'aise, moins légitimes par rapport au sujet, n’osent pas forcément prendre la parole. Ça peut passer par des façons de parler, d'appuyer ses idées, la précision des termes, la quantité de connaissances techniques...

Anaïs s'interroge sur comment travailler ce sujet au sein de Club1 ?

Fae parle de son envie de rassembler les minorités de genre pour obtenir des retours d’expérience, dans l'idée de pouvoir aborder ces situations différemment par la suite. Le partage d'expériences pourrait être le début de la réflexion collective, avant de chercher des solutions techniques, pratiques pour les moments de réunions.
Elle parle également de l'envie de se connecter avec des serveurs féministes qui ont déjà travaillé ces sujets.

Anais a parlé de son impression que Club1 est déjà inclusif d’une certaine manière, que ça lui a permis de faire son site web par ex. Elle pose la question de comment ouvrir le sujet informatique à celleux qui en sont repoussé·e·s :
Comment leur faire comprendre que c’est ouvert à elleux et pas réservé aux "geeks", mais aussi aux gens qui ne s’en sentent actuellement pas capables.
Elle pose également la question de rendre Club1 plus visible pour aller chercher des publics plus larges, moins proches de l'informatique.

Fae évoque l'émission de radio qu'elle a organisé pour son diplôme autour de témoignages sur la place d'Instagram dans les vies et pratiques artistiques d'étudiant·e·s en art. Elle remarque que ça a permis de parler de choses qui sont peu évoquées dans le quotidien, de créer un espace pour se rendre compte de choses, trouver des mots, voir des schémas qui se répètent dans nos expériences. Elle souligne le côté intime de ce mode d’expression. Avec l'arrivée de la webradio sur Club1 ça rend possible l'organisation de ce genre d'activité.

Melvyn exprime le fait qu'en écoutant Anaïs il s'est rendu compte qu'il se sentait comme membre externe, intéressé mais pas forcément légitime. Il a l’impression que c’est le cas de la majorité des gens de la réunion.

Cela a ouvert les questions d'inclusivité et de légitimité plus largement dans Club1.

Vincent aimerait que les personnes puissent s’investir comme elles le souhaitent sans ressentir de pression. Il parle du fonctionnement incrémental de Club1 qui est parti de deux personnes et s’étend petit à petit (...l'oiseau fait son nid ! 🐣)

Alix se reconnait dans le flou d’être membre ou pas. Il voit Club1 comme une plateforme pour proposer des choses.

Aqua voit ça dans beaucoup de groupes, beaucoup de gens se voient comme des « pieces rapportées », alors que c’est ce qui fait la diversité du groupe d'après elle.

Melvyn se sent personnellement utilisateur des services. Ça répond à un besoin, ça lui fait plaisir, mais lui n’a pas l’impression de faire des choses pour Club1. Pas autant que ce qu’il voudrait.

Nicolas parle de la nuance entre membre et utilisateurice. Il est possible de s'investir mais ce n'est pas une condition pour être membre ou utilisateurice.

Aqua a découvert Club1 via Alix. Le fait d'en parler autour de soi est déjà une façon de participer, dit elle.

Audrey voit Club1 comme un jardin, avec des plantes qui poussent différemment. Plus il y a de gens plus ça va former des liens entre les gens.

Raphael aborde le sujet du partage de tâches, notamment au niveau logistique et maintenance.

Vincent répond que cette idée de membre est justement là pour ça : tenter de répartir les tâches et ne pas garder les expertises sur un petit nombre de personnes. Ce qui nous amène vers un point suivant de la réunion :

2 - Qu'est ce qu'on peut faire si on veut participer à CLUB1 ?

On a fait un petit tour d'où on en était en terme d'appropriation des différents outils internes par les membres du club. En fait c'était déjà l'occasion de présenter toutes ces facettes de CLUB1. Au final, plus que des avancées, on avait déjà besoin de faire circuler l'information sur les possibilités d'action.

Vincent et Nicolas évoquent le développement en cours d'un outil léger pour envoyer des newsletters. Son but est de faciliter l'envoi et la gestion sans avoir besoin d'installer un énorme outil dédié sur le serveur. C'est un exemple d'amélioration technique qui cherche à faciliter la participation.

Permissions : qui peut faire quoi ?

Le droit d'accès à ces différents outils est basé sur des groupes UNIX. Chaque membre de CLUB1 peut appartenir à plusieurs groupes, donnant des droits pour l'administration du forum, du site web, l'envoi de la newsletter, etc... Seulement, cela nécessite souvent un usage avancé du serveur (pratique de la CLI), donc n'est pas très inclusif. La section "outils" de la doc vise à compenser cela en documentant l'usage de ces "outils internes". Elle a reçu plus d'attention récemment du fait que la section "service", qui était prioritaire, commence à être bien remplie.

Il nous reste à trouver une organisation qui nous plaise pour rebrasser les rôles, et régulièrement actualiser les droits. Pour l'instant, cela est fait de façon informelle, souvent au détours d'ateliers ou événements.

A quoi peut servir la newsletter

Elle s'adresse aux personnes qui se sont inscrites à la newsletter, les observateurices, mais n'ayant pas nécessairement envie de s'investir fortement. Elle est donc utile quand on a envie de partager quelque-chose qui ne touche pas que les membres de CLUB1.

  • Annonce d'événements
  • Informations relatives à la vie du serveur, souvent via le partage d'un article du journal qui sera plus conséquent.

Il faut éviter d'en envoyer des tonnes, donc accumuler des petits sujets avant d'en envoyer une. Pour l'instant, les propositions de newsletter se font via le forum avec le tag newsletter.

On se pose la question du caractère objectif de la newsletter : est-ce que ça ne devrait pas être un agglomérat de propositions subjectives ?
Anais : On pourrait par exemple passer l'écriture de la newsletter aux membres chaque mois, en tout cas c'est cool de rendre visible les productions web de chacun, l'expression des membres.
Fae : la newsletter peut aussi partager les mises-à-jour dans les sites de chacun·e·s → Proposition de protocoliser la participation à la newsletter.

Le forum et la catégorie ticket

Ce système est un standard pour la collaboration sur des projets techniques Open source à travers internet. Or, c'est un monde qui n'est pas familier pour la majorité des membres du club.

La catégorie ticket dans le forum rend visible toutes les tâches relatives à la maintenance du serveur. Mais aussi pour les questions, suggestions ou propositions, qu'elles soient techniques ou non. C'est une unité de base qui couvre donc un large éventail de contenu, d'où la difficulté de le définir.

Edition du site web

Le site web est un wiki, c'est à dire que de nombreuses personnes peuvent l'éditer. Pour l'instant ce n'est pas trop mis en avant, c'est un point qui pourrait être amélioré. Par exemple en le documentant.

Journal de bord

Le journal, initialement, sert à mélanger les sujets techniques (maintenance, tâche de soin, adminsys), des récits d'ateliers, ainsi qu'à raconter des choses autour de CLUB1 (l'article de Fae, le mémoire de Alix).
→ Pour y participer : poster un message sur le forum comme note d'intention d'article avec le tag "journal"

La doc

Faire des retours sur le forum c'est très simple. Tandis qu'écrire de la doc est plus compliqué, car ça passe par Git et/ou GitHub.

La bibliothèque

Même problématique que pour l'édition du site Web, car c'est une page de ce dernier qui est utilisée pour stocker toutes les infos.

Pour ajouter ses livres, il faut avoir les accès à l'édition de la page bibliothèque. Actuellement, c'est Fae, Alix, Nicolas, Vincent et Leila que l'on peut contacter pour être ajouté.

Conclusion :

Le forum est un endroit central pour amorcer un désir d'investissement. Ne pas hésiter à poster quoi que ce soit, avec des erreurs et ne pas s'inquiéter de ne pas choisir correctement les tags et tout !

Remarque : Les notifications du forum mériteraient d'être mieux documentées (les différentes manières de se tenir informé·e·s)

3 - Point sur le serveur Matrix

À ce moment là on a déjà consommé une bonne partie de la capacité d'attention accordable par les personnes présentes. Le prochain sujet sera sûrement le dernier. Nicolas a un point qu'il aimerait ne pas remettre à plus tard : celui concernant le rếglagle de complexité max du serveur Matrix. En tant qu'administrateur système, il a récemment dû agir rapidement pour éviter au serveur d'être coulé par une activité bien trop importante pour lui. En effet, Synapse, le logiciel fournissant le service de messagerie instantannée Matrix s'est mis à consommer la plupart des ressources de calcul partagées entre les services de CLUB1. C'est un sujet important qui apparait de façon logique dans le cadre d'un serveur qui ne peut pas se changer d'échelle (scaler en anglais).

Résumé de la problématique

depuis le commentaire de Vin­cent :

On en arrive au choix de ce que l’on préfère héberger. En gros : plus de sites web ou plus de conversations Matrix ? Grâce à la proposition de Nicolas, on a un peu plus de nuances possibles. Il est possible de réduire la partie Matrix, mais d’une façon spécifique (plus de comptes mais moins de conversations lourdes)

Conclusion

Après quelques discussions, un consensus émerge :
Si le serveur Matrix prend à nouveau trop de ressources et tend à saturer le serveur, on est d’accord pour baisser la limite de complexité.

4 - On parle des prochains événements


Toutes les réunions du Club :

Cet article à été consulté 405 fois